Pomme AccueilForumMagP3Livre d'orPartenaires
Recherche
Se connecter



S'inscrire

En ligne
1 Visiteur, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur En ligne.

Total: 1
Discussion

bazar92: La sortie ? Je crois que c'est par la porte d'entrée.

Inky: Je m'est perdu, où est la sortie sivouplé ?

Kak Miortvi
Pengvin
: Impossible. Il est perdu sous la poussière lui aussi.

Xzimnut: Faudrait passer le balai un de ces jours.

Inky: On espère qu'ils auront beaucoup d'enfants.

@now@n: Le petit Franck a bien grandi, est un peu vexé que vous ne soyez pas venu le chercher, et vous annonce son mariage avec la fille qui fait les annonces.

Xzimnut: Le petit Franck attend ses parents à l'entrée.

Xzimnut: -ÏE OUIL OOOOLOUÈÏZ LAUVE YOOOOOOOUUUUU !!

@now@n: AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH

Caroth: Bonsoir Malteser !

Tomasi Maltese: Bonjour :)

Vykk Draygo: Glouglou

Kak Miortvi
Pengvin
: *fait glouglou*

Caroth: Compris, chef ! *l'asperge d'eau à l'aide d'un tuyau à incendie*

Kak Miortvi
Pengvin
: J'accepte les dons en liquide sinon.

Caroth: Amen !

Waïl Kinderstein: Kak ne fait que prouver notre grandeur d'esprit en ne participant pas à nos jeux de mots. Cela montre à quel point les rédacteurs du MagP3 sont géniaux.

Kak Miortvi
Pengvin
: Logique. C'est une citation.

Inky: Je n'aurais pas dit mieux.

Kak Miortvi
Pengvin
: COIN !

Waïl Kinderstein: Pauvre Kak. Notre humour est un de ces nectars et devant ce vin t'es si jaloux et aimerais pouvoir saisir sa saveur. La réponse est simple : elle se trouve dans ton c?ur !

Kak Miortvi
Pengvin
: Hum... Hein ?

Waïl Kinderstein: Oui, mais tu deviens vite zinzin. C'est comme si tu arrives devant un ravin, tes cinq sens tu perds d'un coup en tombant dans le trou de la folie.

Tomasi Maltese: XD On s'ennuie pas ici ^^

Schnouk: Peut-être, mais alors que vous ne vîntes qu'attristés, au moins quelques uns repartirent divertis.


Rafraichir

Voir les Archives

Newsletter


Voir les Archives


Adoprixtoxis
 Outils 
Table des matières
  1. Critique
    1. Ecriture
    2. Technique
    3. Avis
  2. Découvrir






Adoprixtoxis, c'est un nouveau délire en MP3 lâché sur internet... Dès maintenant, suivez les grands aventuriers intergalactiques de la galaxie interstellaire, au fond du cosmos de l'espace tridimensionnel!
Au mépris du danger, six équipiers vont risquer leur vie pour une raison à la con, ils vont faire des choses inutiles dont tout le monde s'en punaise le short au plancher, ils vont subir les gags les plus pas drôles jamais inventés par le pied gauche de l'homme, ils vont faire des cascades que jamais vous ne verrez car c'est que de l'audio, ils vont prouver leur totale incompétence dans des situations que même Grominet saurait résoudre... Vous allez vous faire chier, vous allez préférer laver vos chaussettes plutôt que de les écouter... Mais bon, c'est gratuit alors... prrt !

Description proposée par Nico & Matt




Critique


Ecriture


Le script de départ est simple: un équipage (de bras cassés, évidemment) doit secourir un vaisseau Terrien échoué sur la planète Adoprixtoxis. Si, au premier abord, l'histoire ne semble pas spécialement développée, sachez que par la suite, le tout devient très intéressant et on en vient à écouter pour connaître le fin mot de l'histoire, captivés par le scénario bien ficelé (ce qui est assez rare pour être signalé).

L'univers est assez difficile à cerner: si, au début, Adoprixtoxis semble être une planète sauvage habitée par la jungle, on se rendra vite compte qu'elle cache en fait de multiples visages. Ainsi, on passera par toutes sortes de lieux, des égouts jusqu'à une station sous-marine, en passant par la banquise. On devine que Nico & Matt n'ont pas souhaité se cantonner à un univers en particulier, afin de laisser libre-court à leur imagination. Et finalement, la recette marche bien puisqu'on arrive à un tout cohérent dans cette incohérence. Ce n'importequoitisme se trouve appuyé par des apparitions surprenantes de nombreux personnages, tirés de films ou séries. Ajoutons à cela une ribambelle de gags bien pensés et délirants, quelques cuillerées de situations loquaces, une dose légère de bouletisme, et vous obtenez le cocktail adoprixtoxisien, qui fonctionne avec merveille et qui ravira vos zygomatiques, d'autant plus que le jeu d'acteur n'enlève rien à sa saveur, malgré des premières versions d'épisodes pas totalement convaincantes.

Technique


Adoprixotxis est une saga ancienne, débutée il y a plus de 5 ans, par de simples amateurs fans de François Pérusse. Pas de matériel exorbitant donc, ni d'études d'ingénieur du son, juste beaucoup d'amour et d'eau fraîche. Si les premiers épisodes (sans prendre en compte les épisodes 1 et 2 qui ont été refaits) sont assez mous à défaut d'être infestés de problèmes techniques, cela deviens vite tout à fait correct, pour finalement devenir l'une des sagas les mieux réalisées. L'évolution technique est bluffante, et c'est là l'une des forces d'Adoprixtoxis, mais aussi une de ses faiblesses: après avoir écouté les deux premiers épisodes, qui ont été refaits, le passage aux vieux épisodes fait assez mal, bien que ceux-ci soient tout à fait potables.

Les musiques sont parfaitement utilisées et servent bien l'action, tandis que les bruitages sont de très bonne facture et rajoutent à l'immersion. Mention spéciale pour les dialogues avec des personnages tirés de films, qui sont très bien réalisés.

Avis


::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile:: ::etoile1/2::
Si Adoprixtoxis n'atteint pas l'excellence, c'est simplement à cause de son âge, qui pénalise ses débuts. Mais Adoprixtoxis reste une des meilleures sagas du moment, et mérite amplement sa place au Panthéon des sagas mp3, de part sa totale maîtrise du scénario, de l'univers, et un humour toujours bien dosé et efficace. Un must dont on ne se lasse pas, à écouter et réécouter.


Critique par Dehell le 08 Janvier 2009





Découvrir


Section pratique
::france:: Visiter le site d'Adoprixtoxis
Quelques chiffres
17 épisodes sortis sur 18 prévus 5 bonus: répondeurs, sonneries, bêtisiers,...
Aller plus loin sur MacP3
Topic de la saga Autres critiques (membres)
::mag:: Le zoom sur de MagP3


Cette page a été vue 5738 fois