Pomme AccueilForumMagP3Livre d'orPartenaires
Recherche
Se connecter



S'inscrire

En ligne
1 Visiteur, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur En ligne.

Total: 1
Discussion

bazar92: La sortie ? Je crois que c'est par la porte d'entrée.

Inky: Je m'est perdu, où est la sortie sivouplé ?

Kak Miortvi
Pengvin
: Impossible. Il est perdu sous la poussière lui aussi.

Xzimnut: Faudrait passer le balai un de ces jours.

Inky: On espère qu'ils auront beaucoup d'enfants.

@now@n: Le petit Franck a bien grandi, est un peu vexé que vous ne soyez pas venu le chercher, et vous annonce son mariage avec la fille qui fait les annonces.

Xzimnut: Le petit Franck attend ses parents à l'entrée.

Xzimnut: -ÏE OUIL OOOOLOUÈÏZ LAUVE YOOOOOOOUUUUU !!

@now@n: AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH

Caroth: Bonsoir Malteser !

Tomasi Maltese: Bonjour :)

Vykk Draygo: Glouglou

Kak Miortvi
Pengvin
: *fait glouglou*

Caroth: Compris, chef ! *l'asperge d'eau à l'aide d'un tuyau à incendie*

Kak Miortvi
Pengvin
: J'accepte les dons en liquide sinon.

Caroth: Amen !

Waïl Kinderstein: Kak ne fait que prouver notre grandeur d'esprit en ne participant pas à nos jeux de mots. Cela montre à quel point les rédacteurs du MagP3 sont géniaux.

Kak Miortvi
Pengvin
: Logique. C'est une citation.

Inky: Je n'aurais pas dit mieux.

Kak Miortvi
Pengvin
: COIN !

Waïl Kinderstein: Pauvre Kak. Notre humour est un de ces nectars et devant ce vin t'es si jaloux et aimerais pouvoir saisir sa saveur. La réponse est simple : elle se trouve dans ton c?ur !

Kak Miortvi
Pengvin
: Hum... Hein ?

Waïl Kinderstein: Oui, mais tu deviens vite zinzin. C'est comme si tu arrives devant un ravin, tes cinq sens tu perds d'un coup en tombant dans le trou de la folie.

Tomasi Maltese: XD On s'ennuie pas ici ^^

Schnouk: Peut-être, mais alors que vous ne vîntes qu'attristés, au moins quelques uns repartirent divertis.


Rafraichir

Voir les Archives

Newsletter


Voir les Archives


Articles - Interview de Tostaky
Commentaires (1391)

Interview de Tostaky



Tout d’abord, pourrais-tu te présenter, afin que nous puissions mieux te connaître ?

Je n’ai pas grand-chose à présenter. ^^
Moi, c’est François, alias Tostaky. J’ai 16 ans, et je suis en 1ère S. Je suis un grand fainéant, et j’aime beaucoup rester devant des films, très souvent américains, comme Matrix, Spider-man, Les Fils de l’Homme, Requiem For A Dream, et j’en passe. Je fais également beaucoup de musique, je chante, compose un peu, et mange des pâtes et des pizzas. Et j’aimerais faire du théâtre plus tard.

Comment est né Phone ? Quelles ont été tes principales sources d’inspiration ?

Bah, avant tout, Phone était un projet de secours qui était sensé remplacer notre série audio, Like No Other, car celle-ci n’avançait pas comme je l’espérais. Donc, je voulais faire une saga seul, pour combler le manque d’épisodes. Et donc, pendant un trajet, dans un bus, j’en ai parlé à un ami, et il m’a aidé pour trouver la trame de Phone. Je voulais vraiment revenir aux origines du fantastique : Quelque chose de normal troublé par quelque chose d’anormal. Et donc, j’ai pensé à la série « The Lost Room », où un flic trouve une clé qui permet de l’emmener dans une chambre d’un hôtel de la route 66.
Et j’ai utilisé le même principe : Un objet commun, le téléphone portable, et son pouvoir. Phone est né comme ça. Après, je me suis beaucoup inspiré de films américains, comme « Matrix », « Mission Impossible », de la série « The Lost Room », et d’autres sources dont j’oublie le nom.

Comment as-tu développé cette saga ? Tu avais déjà tout pensé, ou tu écrivais au fur et à mesure ?

Je l’ai développé au fur et à mesure. Après avoir écrit l’épisode 1, j’ai eu une panne d’inspiration pendant un mois, car je ne savais pas quoi écrire pour l’épisode 2 et la suite. J’ai donc essayé de construire, avec l’aide de Ninja Du Son et de Celebo, la suite et la fin de l’histoire. Ils m’ont grandement aidé, car je pensais faire une saga de 6-7 épisodes, au lieu de 8 épisodes aujourd’hui, et ont pu m’aider à créer une histoire plus originale et cohérente que je ne le pensais. Je les remercie encore pour leur aide précieuse.


Quelles ont été tes principales difficultés pendant la réalisation de Phone ?

L’écriture du scénario (avec mes pannes d’inspiration), mon jeu d’acteur et ma diction catastrophique. ^^
Ce n’est que vers l’épisode 3 que j’ai réussi à crier devant un micro, à enfin me lâcher. Ca m’a permis de connaître une voix et un jeu d’acteur qui m’étaient totalement inconnus. Là où j’étais très surpris, c’est lors des scènes fortes en émotion que j’ai pu faire en une ou deux prises, alors que des répliques normales étaient réussient en cinq ou six prises. ^^
J’ai pu vraiment me lâcher, et ça m’a fait un bien fou.
Egalement, le choix des musiques était très compliqué, car je voulais vraiment que ça colle à ma vision de l’histoire. Je sais que j’ai mis deux bonnes heures à trouver la musique du combat final dans l’épisode 8, et que j’ai emmerdé les créateurs que j’avais sur MSN pour trouver la musique qu’il me fallait. Je m’excuse auprès d’eux. ^^


Tu es tout excusé :D. Comment as-tu perçu les réactions de tes auditeurs ?

J’ai toujours été très surpris par ces réactions très positives. Dès le départ, je ne pensais pas faire une saga qui allait autant plaire. Je pensais qu’elle allait passer assez inaperçu, comme mes précédentes créations. Mais au contraire, il y a eu ce phénomène de « bouche à oreille » qui a permis à beaucoup d’épisodes de dépasser les 200 téléchargements, et presque atteindre les 300 ! Pour le dernier épisode, j’avais atteint 70 téléchargements en une journée ! Personnellement, j’ai trouvé ça énorme que tant de personnes écoutent mes épisodes et qu’on puisse me les critiquer. Ces critiques m’ont permis d’avancer et de faire des épisodes meilleurs, et vont me permettre de créer des personnages et des univers plus poussés.


Qu’as-tu réalisé par le passé ? Quels sont tes projets pour le futur ?

Dès août 2006, j’ai crée la Délirius Corporation, avec ma première saga, Délirius, qui était une copie du Donjon De Naheulbeuk, et dont la seule originalité était d’avoir un barbare efféminé. Après, j’ai fait Opération Bankïse , une saga futuriste où les ennemis sont des pingouins, et j’ai crée Trazdumf Myl’, une saga médieval-fantastique plus poussée.
Personnellement, je n’arrive plus à écouter ces...trucs tellement ils sont mauvais et mal mixés.
Après, vers juin 2007, j’ai fait Finaud Fantasy , une parodie de Final Fantasy X qui a eu, à ma grande surprise, de bonnes critiques (celle de Gorkab Nitrix m’a grandement étonné). J’ai dû l’arrêter pour manque d’inspiration. Et c’est à ce moment-là que j’ai commencé Like No Other, et que notre équipe a changé de nom, etc.
La Délirius Corporation a duré un an, et a laissé place aux « The Unnamed ».

En tout cas, il y aura énormément de projets dans le futur : Il y a -CHAOS- , qui devrait bientôt voir le jour avec une histoire plus intéressante que je ne l’espérais. Il y a également Les Larmes d’Omega, qui arrivera beaucoup plus tard, car elle va prendre énormément de temps pour la composition des musiques et pour la construction de l’univers. Ce sera sûrement le plus gros projet des « The Unnamed », et sûrement le plus poétique et épique de tous. Il y a également un projet avec Misterfox, qui s’appellera Bad Day, et qui sera sûrement la saga mp3 la plus malsaine qu’on ait jamais entendu. Il y a également [DEEP], avec Dehell (enfin, toi), et un projet de sitcom à la « Friends » (j’ai d’ailleurs était très étonné que Mitch_DSM fasse le même genre pour Faites comme chez vous, j’ai commencé à écouter il y a quelques jours), mais qui apparaîtra dans très longtemps, je pense. Enfin, beaucoup de projets, et personnellement, j’adore ça. ^^


Merci pour ta participation. (et [Deep], c’est vachement bien. :D)

Merci à toi.

Propos recueillis par Dehell.

Note: Aucune note
Ecrit par: Dehell, Le: 12/05/08